09 décembre 2007

Les bouleversements de la maternité

anne_geddes

Je ne vais pas vous parler de ces hormones qui chamboulent tout durant la grossesse, qui vous donnent le baby-blues après l’accouchement et qui, j’en suis sûre, s’accrochent à vous pour toute votre vie (oui parce que j’ai beau avoir la larme facile, avant je ne pleurais pas devant une pub Nutella).

Je ne compte pas non plus vous expliquer à quel point un bébé fait vaciller l’équilibre fragile d’un couple. Enfermez un homme et une femme qui dorment mal depuis 1 mois dans une pièce avec un home cinema qui hurle et qui fait tourner le même dvd en mode repeat pendant des heures, sans que ni l’un ni l’autre ne trouve le bouton « off », ajoutez le fait qu’il n’y a ni mode d’emploi, ni garantie et ni SAV… prise de tête assurée !

Je ne pense pas non plus vous faire tout un discours sur l’importance d’une bonne organisation. Un bébé est synonyme d’imprévu : un gros caca qui pue juste quand vous passez le pas de la porte, une sieste qui se prolonge alors que d’habitude votre chérubin se réveille tous les jours à la même heure, un joli petit renvoi de lait sur votre dernier t-shirt propre…

Non, les bouleversements de la maternité sont parfois plus insidieux.

Par exemple, et ce principalement si vous êtes maman au foyer, vous avez envie de parler de vos enfants tout le temps. Que ce soit par manque de vie sociale ou par fierté démesurée, vous vous trouvez bien embêtée quand vous rencontrez une copine célibataire et qu’elle vous pose la question « quoi de neuf ? ». Vous aimeriez parler des nouvelles expressions sorties de la bouche de votre progéniture, des conséquences du dernier vaccin ou de l’avancement de la propreté de vos chères têtes blondes. Mais voilà vous savez bien que cela n’a d’intérêt que pour celles qui font partie du « clan des mamans »… et votre meilleure amie, parce que justement c’est votre meilleure amie.

C’est ainsi que le jour où vous avez enfin un week-end en amoureux avec le papa… vous ne faites que parler des enfants.

Notons aussi que les reportages concernant l’accouchement vous font revivre ce moment magique et vous tirent la larme à l’œil plus qu’ils ne vous donnent la nausée.

Vous adoptez également la maxime « Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ». Toutes vos idées préconçues sur l’éducation ont été balayées le jour, ou plutôt la nuit, où le seul moyen d’endormir votre bébé a été de le bercer dans vos bras alors que vous vous étiez juré d’apprendre à votre bébé à s’endormir seul à 20h dans son lit…

Vous êtes en admiration perpétuelle devant vos petits bouts de chou. Même si vous émettez de sérieux doutes quant à leurs futures carrières de chanteuses, vous fondez d’émotion devant vos puces qui vous chantent « Petit papa Noël » d’une petite voix.

Cependant, vous savez que votre vie a définitivement basculé le jour où, après une nuit à nettoyer le vomi de vos pauvres petites malades, vous vous émerveillez devant un super caca bien moulé qui vous done envie de faire une danse de la joie, la gastro ne vaincra pas ! Parce que si un jour on vous avait dit qu'une simple crotte susciterait autant d'émotion chez vous, jamais vous ne l'auriez cru.

C'est ça la maternité : aucun Tuverras ne nous prépare réellement à ce qui nous attend.

Posté par sydebulloblog à 13:54 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur Les bouleversements de la maternité

    J'adore

    Comme d'hab c'est génial et ça reflète à 100% mon vécu ! J'ai adopté la maxime depuis 2ans1/2 moi aussi et je me fais un plaisir de la répéter autour de moi aux nouvelles Mamans ainsi qu'aux autres !

    Encore encore !!!

    Posté par Mel, 09 décembre 2007 à 14:07 | | Répondre
  • Génial !

    Enfin un nouveau post ! Et excellent, comme d'habitude !
    Non, notre vie n'est plus la même avec l'arrivée d'un bout de chou, et on ne s'attendait sûrement pas à tant de chamboulements...
    Votre blog devrait être recommandé à tous les futurs parents, il vaut mieux que tous les "tu verras" du monde !

    Bisous !

    Posté par Nat, 09 décembre 2007 à 14:29 | | Répondre
  • On l'a attendu ce post mais ça valait le coup, je suis morte de rire une fois de plus !!!!!

    Posté par mm Ally, 09 décembre 2007 à 15:07 | | Répondre
  • Tout vient à point...

    On a bien fait d'être super patientes !!! Franchement, ça valait le coup !!!

    Encore bravo

    Posté par Bisounours, 09 décembre 2007 à 18:15 | | Répondre
  • A quand le prochain?

    Merci pour cette prose,on a juste un regret quand on arrive à la fin c'est justement que ce soit la fin!
    Bisous!

    Posté par sandra, 09 décembre 2007 à 19:47 | | Répondre
  • véridique !

    ben tout est trop vrai, on a simplement l'impression que c'est toi Syd qui met des mots sur mon ressenti... drôle et géniale impression !
    zhom adore aussi !
    alors à bientôt de te relire !

    Posté par crocucine, 09 décembre 2007 à 20:18 | | Répondre
  • et ben tout bonnement GENIAL

    Chrystèle

    Posté par Piechry, 09 décembre 2007 à 22:53 | | Répondre
  • :-))

    Très chouette texte et puis tellement vrai!

    Posté par christine, 10 décembre 2007 à 10:33 | | Répondre
  • C'est tout à fait ça
    Pis encore bravo à tes miss pour le papa Noël, elles m'ont scotchée !

    Posté par Az, 10 décembre 2007 à 15:40 | | Répondre
  • Super, ça faisait longtemps que j'attendais un nouveau post, ben je suis pas déçue !! Super prose comme à ton habitude Syd !!

    Posté par Etoile&Nat, 29 décembre 2007 à 09:55 | | Répondre
  • SUPER

    merci pour ce partage... tellement vrai! c'est ça la vie de maman et que dire de plus après ces belles paroles si ce n'est que en effet seule le clan des mamans peut comprendre ;o)

    Posté par mamili, 02 janvier 2008 à 14:10 | | Répondre
  • Le clan des mamans... et des papas !

    C'est très bien formulé, ce texte. Comme d'autres articles de ce blog, d'ailleurs. Je pensais tomber sur quelque chose de nunuche/maman-poule, mais pas du tout.

    C'est vrai qu'on fait maintenant partie d'un clan et je trouve ça parfois bien pénible. Anniversaires place de jeu, etc: impossible d'avoir un sujet de conversation autre que les enfant...

    Il faut qu'on se prenne en main et qu'on soit autre chose que des parents, non?

    Sigé: Un papa (20 mois, le petit. Un deuxième en route.) mais qui est aussi musicien, épicurien, technique, à l'écoute, informaticien, ...

    Posté par ptilol, 10 janvier 2008 à 15:36 | | Répondre
Nouveau commentaire